Versailles : la librairie familiale centenaire baisse son rideau

L’établissement de la famille Puzin ouvert en 1908 dans la rue de la paroisse vient de cesser son activité.

La librairie ancienne et moderne du 30, rue de la paroisse à Versailles a définitivement fermé ses portes. Quatre générations de libraires se sont succédé pour faire tourner l’établissement. Par ailleurs, les derniers livres ont été vendus à une autre librairie de la ville.

L’adresse a son histoire du fait qu’elle a été tenue par la famille Puzin depuis 109 ans. La librairie a été fondée en 1908 par Georges Robert Puzin un libraire Parisien établi à l’avenue Wagram. Il décide alors d’ouvrir une autre librairie à Versailles. Le choix a été influencé par son épouse qui voulait se rapprocher de la cité royale où vie sa sœur. Au début, ils s’installèrent rue de Maurepas pour ensuite migrer définitivement vers la rue de la Paroisse. Après la cessation d’activité la librairie devrait se transformer en commerce de cachemire.

Le fils du libraire qui s’appelle aussi Georges a repris le flambeau. Marie Caroline Burnat Puzin raconte qu’après son père puis sa mère succéda à Georges en 1995. Marie qui dirigeait le théâtre du Point-Virgule a décidé de se renouer avec le métier familial en 2008. Cependant, elle décide de se résoudre à céder son bail à un commerce de cachemire. Quand même la tradition se perpétue grâce à son fils Julien Burnat qui tient déjà une librairie à Senlis.

Il est difficile d’arrêter l’activité dixit Marie de se résoudre a fermé la librairie. Surtout que les clientèles sont habitués à lire et fréquenté l’endroit.

Par ailleurs, la librairie a son lot d’anecdotes comme celle liée à Marcel Proust le célèbre écrivain. En effet, son livre intitulé l’affaire Lemoine dont l’un des commis a été cité comme témoin. De plus, divers livres rares se vendent depuis sa création.

Sources:

http://www.alvinet.com/similaires/versailles-librairie-familiale-centenaire-baisse-rideau/39968066

http://decisionlocale.com/versailles-la-librairie-familiale-centenaire-baisse-son-rideau-le-parisien-151368?adultOverlay=1